La recherche

La recherche est ce travail lent et minutieux consistant à partir d’un unique nom, celui du défunt, pour aboutir à une liste exhaustive, celle des héritiers. État civil, recensements de populations, archives de l’enregistrement, enquêtes locales sont autant de moyens auxquels le généalogiste a recours pour reconstituer l’arbre familial dans sa réalité légale et pas simplement dans la perception qu’en ont les contemporains. Pour lui , il s’agit alors non seulement de retrouver les héritiers vivants, mais aussi de s’assurer que d’autres, oubliés ou ignorés, n’existent pas.
Son travail l’oblige ainsi à remonter le temps et à suivre à la trace le parcours des familles dans l’espace.

Le contrat passé avec l’héritier

L’Étude passe un contrat de révélation de succession avec l’héritier dans lequel il lui révèle des droits à faire valoir dans une succession que l’héritier reconnaît ignorer. Ce contrat fixe nos honoraires en fonction du degré de parenté. Les Archives Généalogiques ANDRIVEAU supporteront tous les aléas financiers et en cas d’insuccès pour quelque cause que ce soit, notamment en cas d’intervention d’héritier plus proche, de testament déshéritant l’héritier ou de dettes absorbant l’actif, les Archives Généalogiques ANDRIVEAU conserveront à leur charge tous les frais avancés quel qu’en soit leur montant et feront leur affaire personnelle de tout déficit successoral de façon que l’Héritier n’ait jamais rien à avancer ni à débourser.
L’héritier peut prendre conseil auprès de son notaire afin d’être rassuré sur le bien-fondé d’une telle démarche.